31/03/2018

Voici quelques jours à peine que nous sommes arrivés au Myanmar mais nous sommes déjà certains que ce pays restera pour nous l’un des plus marquants. Lorsqu’on évoque le Myanmar, tout le monde parle d’authenticité. C’est du moins ce mot que j’avais en tête en passant la frontière mercredi dernier. Et force est de reconnaître que les habits traditionnels portés au quotidien, les francs sourires teintés de rouge et la variété des maquillages nous font apparaître d’emblée le peuple du Myanmar comme un peuple à part en Asie du Sud-Est! Ajoutons à cela l’absence de touristes et d’infrastructures pour touristes, les étendues sauvages d’une beauté toute simple, les temples bouddhistes perchés sur des rochers, sur des montagnes, au fond des grottes, … et nous voilà sous le charme!

Ces 10 prochains jours vont passer très vite, et il est rare de trouver du Wifi. On vous racontera dès qu’on le pourra!

Encore un pas de plus vers la maison. Eh oui, pour la première fois depuis le mois de septembre, nous avons changé de fuseau horaire pour nous rapprocher de la Belgique d’une demi-heure ( avec le changement à l’heure d’été, nous ne sommes plus qu’à 4h30 de différence). C’est ça aussi le Myanmar. Originaux jusque dans les fuseaux horaires…

2 thoughts on “Myanmar ou le saut dans l’inconnu”

  1. Oups, je ne serais pas trop tranquille, moi, d’habiter en dessous du gros rocher 🙂
    Alors, Vincent, combien de giga de photo jusque maintenant hihi 🙂 ?
    Portez-vous bien tous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *