(c) Boris Levitskiy

Jean-François nous avait annoncé qu’il attendait une quarantaine de personnes pour le vernissage de l’exposition « Insomnights ». Dans la salle de réception du Centre Culturel Prokrovskye Vorota (Bibliothèque de l’Esprit), ils sont bien plus nombreux à essayer de se trouver une place pour écouter la présentation que Jean-François ne va pas tarder à commencer. Plus d’une centaine de personnes. Nous retrouvons les amis de la Datcha, quelques personnes rencontrées à la Francothèque dont Madame Anna Rossier, épouse de l’ambassadeur de Suisse à Moscou, mais se sont également déplacés des représentants de l’Ambassade de Belgique dont Monsieur Eugène Crijns et Madame Elisabeth Apraxine, Monseigneur Ervin Lengyel Secrétaire de la Nonciature apostolique de Moscou, des photographes professionnels et des curieux de tout type. Je vois au visage de Vincent que le stress augmente encore d’un niveau à la vue de cette foule. Voilà des semaines (des mois) qu’il prépare cette exposition mais il n’est pas sûr de lui. Même s’il fait de la photo depuis de très nombreuses années, ce soir, c’est sa première exposition. Et comme celle-ci est organisée par son propre frère, dans le Centre Culturel dont il est le directeur, Vincent est d’autant moins sûr de lui. Son travail est-il vraiment valable ?! Ce soir, les commentaires le diront.

(c) Boris Levitskiy

Jean-François commence son allocution, sans faux semblant, il présente son frère et retrace les circonstances qui ont amené Vincent à faire de la photo de nuit. Il parle aussi brièvement de notre périple et présente notre famille. L’interprète de l’ambassade de Belgique nous traduit le discours. Et puis, Vincent explique de manière plus technique son travail. Jean-François traduit. Les gens écoutent avec attention, la salle, pourtant bondée, est silencieuse, si ce n’est Aurélien qui a de plus en plus de mal à masquer son impatience. Vincent passe d’une photo à l’autre en expliquant le sujet, la technique,… Apolline et Alexandre ont retrouvé Halina et Caterina, avec qui le courant passe extrêmement bien. Angéline est bien sûr dans les bras de Simone.

(c) Boris Levitskiy
(c) Boris Levitskiy
(c) Boris Levitskiy

La présentation se clôture par deux pièces de Bach (prélude et fugue en La mineur), interprétés au piano par Stefanida Ermolaeva, une jeune pianiste qui a pourtant déjà reçue plusieurs prix internationaux.

(c) Boris Levitskiy
(c) Boris Levitskiy
(c) Boris Levitskiy
(c) Boris Levitskiy

Et puis le buffet est ouvert. Celui-ci, prévu pour 50, ne fait pas long feu. Pendant l’heure et demie qui a suivi, Vincent a été interpellé de nombreuses fois pour parler de ses photos, on lui pose des questions, on commente, on interprète, des photographes se montrent fortement intéressés par la technique car beaucoup pensaient qu’ils s’agissaient de photos montées, alors qu’il s’agit de prises de vue réelles (plusieurs heures au cœur de la nuit sont souvent nécessaires pour obtenir le bon cliché), d’aucuns veulent même être photographiés au côté de l’artiste devant leur œuvre préférée. Cela ne parle que photographie du côté de Vincent. Il est maintenant bien à l’aise et il rayonne. L’exposition est une réussite et il reçoit beaucoup de compliments et vend même plusieurs clichés.

(c) Boris Levitskiy

(c) Boris Levitskiy

De mon côté, les gens m’abordent pour parler du voyage et principalement de l’école des enfants (c’est vous qui donnez cours ???? euh, oui. Enfin, cela va se faire). Nous quittons les lieux à 21h pour aller manger dans un restaurant géorgien (encore ? oui, mais c’est trop bon) et puis au lit.

www.insomnights.com

3 thoughts on “Vernissage de l’exposition « Insomnights »”

  1. Superbes les photos de nu…it ! Il est doué, Vincent ! Je suis content que le vernissage ait été un succès.
    Un grand bravo de ma part (petit photographe amateur, cinéaste à ses heures… ; ) ) !!!

  2. Qu’est-ce qu’on est fier de notre Vincent ici en Belgique ! On aurait tellement voulu être là pour le vivre avec toi, mais on est convaincu qu’il y en aura d’autres… Ceci n’est que partie remise. Félicitations à toi !
    En tout cas, on peut dire qu’il y a beaucoup de talent dans cette famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *