Jeudi 14/12/2017

Nous sommes au Cambodge, tout près de Kampot. Aujourd’hui, nous visitons une plantation de poivre (qui est une épice ). Quand nous sommes arrivés, un Cambodgien nous a demandé d’attendre un peu une autre famille et un guide français. Quand ils sont arrivés, on s’est assis ensemble et le guide nous a tout raconté sur le poivre et nous en a fait déguster. Le poivre noir au sel était pour moi le meilleur. A la fin de l’entrevue, une dame est arrivée pour nous faire visiter la plantation.

Le poivre noir est le même que le poivre vert, mais séché.

Le poivre de Kampot est le meilleur poivre au monde et est protégé par l’IGP : Indication Géographique Protégée. Le poivre est une liane qui pousse autour d’un arbre dans la jungle. À défaut d’arbres, ils plantent des poteaux de bois et pour faire de l’ombre au poivre, ils utilisent des feuilles de palmiers ( seulement pendant les trois premières années. Après, ils n’en ont plus besoin et c’est pendant ce temps qu’ils deviennent bien touffus ). Dès la première année, ils commencent à produire du poivre. La plantation fait aussi pousser du curcuma qui peut colorer le tissu (c’est la raison de la couleur orange des habits des moines bouddhistes). Tous ces produits sont confirmés bio. Le poivre est le noyau du fruit de la liane. Avant de le manger, le poivre doit être ébouillanté pour enlever la peau et être séché au soleil. Il existe un oiseau qui mange le fruit et on retrouve le noyau dans la fiente ce qui fait une sorte de poivre blanc, appelé « poivre des oiseaux » (mais il est aussi possible d’en avoir sans ces oiseaux). La plantation produit quatre sortes de poivre :le poivre rouge, le poivre vert, le poivre blanc et le poivre long. Le poivre long doit être ébouillanté pour la même raison puis il devra être séché mais pas au soleil car il est trop fort mais plutôt dans une pièce ventilé. La plantation a été créée par un couple Franco-Belge. En plus, ils soutiennent une école qui est proche et qui rassemble plus de 100 élèves. Notre visite s’est terminée assez tard et donc nous avons pu admirer le coucher de soleil sur la plantation. J’ai beaucoup appréciée la visite en pleine nature à laquelle nous avons eu droit.

Intérieur du poivre long
Les lianes de poivre
Le poivre vert
Feuilles de palmier
Soleil couchant sur la plantation

 

 

 

5 thoughts on “La plantation (texte et photos par notre journaliste du jour, Apolline)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *