À propos du Voyage …

Lorsque nous avons préparé notre voyage aux Etats-Unis en 2006, la vendeuse de l’agence de voyage avec laquelle nous voulions organiser cela nous regarda fixement en nous disant :

– « Parcs naturels ou parcs d’attractions? »

– « Aucun des deux, on veut voyager à travers le pays. »

– « Mais les gens qui voyagent aux USA font soit les parcs naturels, soit les parcs d’attractions!!! »

Nous sommes ressortis avec de la documentation et une mine perplexe. Quelques jours plus tard nous réservions par internet un vol pour Miami, une décapotable dans une agence de l’aéroport et deux nuits d’hôtel près d’Ocean Drive. Le voyage était préparé, il suffisait maintenant de le vivre. Il allait se créer de lui-même. Nous avons ensuite vécu ce voyage avec comme seul objectif notre retour à Miami pour notre vol retour, 21 jours plus tard. Il nous emmena des Keys aux chutes du Niagara, de Philadelphie, au Kentucky, d’Annapolis à la Nouvelle-Orléans, de New-York à Nashville, de la Caroline du Nord et du Sud aux plaines de l’Alabama, d’hôtels touristiques aux motels de représentants de commerce, de l’Amérique bourgeoise à l’Amérique profonde, des villes touristiques aux counties perdus, de la musique cajun à la maison d’Elvis.

Lorsque nous avons préparé notre tour d’Asie, nous avons d’abord imprimé une carte d’Europe-Asie. Avec un marqueur rouge, nous avons ensuite hachuré les régions à éviter: Cachemire, Donbas, Syrie, Afghanistan, Boulichistan.

Les autres difficultés étaient nombreuses : interdiction de conduire librement son propre véhicule en Chine, Vietnam interdit aux voitures étrangères, Cambodge soumis à l’autorisation préalable d’importer le camion, Myanmar s’ouvrant à peine et en proie à des difficultés internes, Thaïlande sous le coup d’une nouvelle loi concernant les camping-cars afin de lutter contre le tourisme de masse chinois, Iran interdisant l’importation de certaines motorisations suivant l’âge du véhicule. Bref le tour d’Asie devenait de plus en plus compliqué.

Nous avons préparé notre traversée de la Chine en groupe avec une agence et un guide. Nous avons supposé que nous pourrions faire le visa chinois à Oulan Bator (ce qui est loin d’être automatique et qu’il faut faire la file à partir de 5 heures du matin). Notre arrivée au Laos était préparée, ou du moins possible ou probable.

Puis nous sommes partis, voguant vers le continent asiatique.

Arrivés au Laos, les difficultés administratives ont commencé, nous forçant tantôt à compter sur nos amis (Cambodge), jouer sur la chance (entrée en Thailande), pivoter (Vietnam en sac à dos), organiser avec une agence locale (Myanmar), faire nos visas en Belgique (Inde), se résoudre à envoyer notre camion sur la mer (Pakistan).

Le voyage a pris vie, s’est construit de lui-même, avec patience et parfois audace. Il s’est rempli de rencontres, de plaines hospitalières, de montagnes et de cols escarpés, de régions paisibles et de provinces plus dangereuses, variant inlassablement les paysages. Il nous a surpris. Il nous a changés.

Alors, l’année prochaine, choisirons-nous mer ou montagne ?

3 thoughts on “Le Voyage …”

  1. Choisissez la montagne ! A pied bien sûr. C’est un filtre sûr pour avoir de bons compagnons.

    Encore et encore merci pour nous avoir permis de partager cette aventure

    Eveline et Paul

  2. N’importe quelle destination peut être un rêve pourvu qu’on s’y rende avec les bonnes personnes :-).
    Je me joins à Paul et Eveline pour vous remercier pour ces superbes images et beaux récits, nous aidant ainsi à voyager un peu.
    bon retour prochain parmis nous
    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *