Après 8 mois de voyage, je ne compte plus :

– les kilomètres parcourus ( Ben oui, notre compteur s’est bloqué en Mongolie),

– le nombre de sourires que l’on nous a adressés, ( surtout au Myanmar),

– les trous dans les vêtements des enfants,

– les mobylettes sur les routes, sur les parkings, sur les trottoirs, dans les boutiques,… partout, en fait!

– les gin to’ et les bières partagés entre amis et en famille,

– les photos prises avec nos enfants ( one picture, please! ) , – si même les moines s’y mettent -,

– les moments de stress et les moments d’émerveillement ,

– les centaines de milliers de photos prises par Vincent, les enfants et moi,

– les minutes passées à chercher dans le camion: le téléphone, le tuba, le coupe-ongles,… les passeports,…

– les bernard l’ermites et les crabes capturés,

– les changements d’itinéraires,

– les repas « Pâtes pesto », « thon maïs », dans le camion,

– les moments de pur bonheur, partagés avec des personnes exceptionnelles,

– les jours où je me dis : « je veux que ça dure toujours »,

– les jours où Aurélien me dit: « je veux rentrer »,

– les matins où on se réveille avec un, deux, trois enfants dans notre lit parce qu’il faisait trop chaud dans le leur, ( hein, tata Céline !!! 😜)

– les cadeaux reçus ( cela mérite un article à part entière tant ils sont originaux, ces présents…)

– toutes les anecdotes que je voudrais partager avec vous,

– le nombre de fois où Google Map a servi à situer la Belgique sur la carte… ( Belgium?! What is Belgium?! You say Beijing ?!)

– les chaussures enlevées et remises, et enlevées et remises, et enlevées et remises… pour visiter un Wat, une pagode, un lieu sacré,

– les grains de sable et les fourmis cachés dans les recoins du camion,

– les belles rencontres, celles qui changent notre regard sur le monde,

– les routes, qui n’ont de « route » que le nom,

– les disputes entre frères et sœurs pour un jouet, pour un livre, pour la dernière part, pour un coquillage, pour un caillou….

– les piqûres de moustiques, d’araignées, et d’autres bêtes bizarres,…

– les messages d’encouragement, sur le blog, sur FB ou en privé, par courrier, et qui nous font nous sentir si bien entourés, ( merciiiiii)

– les riz frits engloutis ( Fried rice chicken, please)

– les garages visités ( minimum un par pays …),

– les couchers de soleil, qui laissent rêveur longtemps après leur disparition,… ( et qui font de mega belles photos au passage… Hein, Jane?!)

– les personnes qui nous disent qu’ils rêvent de faire le même genre de voyage que nous, ( lancez-vous! vous ne le regretterez pas…)

– les livres lus par Apolline,

– les poèmes écrits par Alex,

– les Sudokus faits par Angie,

– les labyrinthes faits par Aurélien,

– les regards surpris et admiratifs sur le camion,

– les pincements au cœur lorsque l’on quitte un lieu que l’on a particulièrement aimé,

– les temples bouddhistes visités,

– le nombre de fois où on nous a demandé en désignant les enfants : « Et ils ne vont pas à l’ecole, eux ? »

– les galères mécaniques et autres, ( et pas que les nôtres ;))

– les coups de pouce du destin, ( « On n’est jamais à l’abri d’un coup de bol?! »)

– les spots tout pourris et les spots trooop beaux,

– les « maman, j’ai soif! »,  » maman, j’ai faim », « maman, je dois aller aux toilettes ? », … « maman, je t’aime » ❤️,

– les si nombreuses rencontres avec nos amis, Jane et PA ( et encore ce ne fut pas assez à notre goût… vivement les revoir en Iran!),

– le nombre de fois où nous avons expliqué notre parcours à des locaux, à des expats, à des policiers, à des militaires, …

– les cafés à la saveur si particulière, pris le matin face à un paysage chaque fois différent, (magique),

– les articles du blog commencés et jamais terminés…

…Bon, c’est décidé : celui-ci, je le publie!

13 thoughts on “Après 8 mois de voyage, je ne compte plus…”

  1. Bonjour !
    Je découvre à peine votre blog, alors que vous êtes partis depuis des mois…
    J’en aime beaucoup le style et l’esprit.
    Et je vais suivre avec intérêt les semaines qui viennent, car votre traversée Birmanie-Inde-Pakistan-Iran va être formidable ! Des régions et des frontières encore peu fréquentées… Je suppose que vous passerez par Amritsar, avant d’entrer au Pakistan : c’est une ville magnifique ! Ne ratez pas non plus Yazd en Iran : plus vieille ville du monde (en concurrence avec Venise), paraît-il…
    De notre côté, nous avons voyagé deux ans (sans véhicule personnel) en 2013-2015 et nous allons repartir un an en 2019, avec nos quatre enfants comme vous (mais un peu plus grands !).
    Bonnes routes ! Profitez de chaque instant (mais je crois sentir que vous savez faire !)…
    Claire

    1. Merci pour ce gentil message! Nous sommes sur l’île de Majuli pour l’instant dans la province d’Assam. C’est très beau! Avez-vous un blog où on peut suivre is aventures passées et à venir?

  2. je crois avoir déjà commenté, mais je crois avoir oublié de faire le « clic »
    j’espère que toutes ces aventures seront regroupées dans un magnifique livre illustré
    Bisous à vous tous mamyvette

  3. Trop sympa cet article ;-)! On aurait pu écrire toutes les lignes… Sauf la première parce que notre compteur tourne toujours ! On devrait remplacer Aurélien par Albe pour le retour à la maison… Quand au fameux « On n’est jamais à l’abri d’un coup de bol! » PA vous avait expliqué d’où ça vient? On a bien rigolé aussi en lisant l’article sur la pédale d’accélérateur qui reste enfoncée… On a eu la même chose au Japon! Par contre ce n’était pas un problème de ressort… Quoi qu’il en soi votre blog est top! L’ambiance qui y règne est très chouette! Plein de bon pour les 8mois à venir… à moins que vous ne comptiez plus 😉

    1. Oui, PA nous avait raconté que cela venait de vous… c’est bien ça?! Il paraît qu’on doit absolument se rencontrer! Il faudra organiser cela à votre retour… Vous êtes les bienvenus chez nous! Bonne suite!

  4. Top ces lignes. Elles reflètent bien votre quotidien que nous avons partagé pendant trois semaines. Nous avons vécu à peu près toutes ces situations. Excepté le lit que vous parveniez à nous trouver chaque soir.
    Que Bouddha soit avec vous. Je crois que vous avez visité plus de sites dédiés a Bouddha en quelques mois que d’église en 38 ans.
    Qu’il vous en soit reconnaissant.

  5. Comme le petit Prince, vous avez le nez dans les étoiles. Comme lui, vous ne comptez plus les couchers de soleil qui vous émerveillent. Et combien de renards apprivoisés sur votre route ?… Que celle-ci vous soit douce jusqu’aux retrouvailles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *